L'OBS SPECIAL IMMOBILIER

L'OBS SPECIAL IMMOBILIER

Un article dédié à l'immobilier à SAINT MALO et DINARD

SAINT MALO, DINARD
RISQUES DE BLOCAGE


La demande est devenue très soutenue dans cette partie de la Côte d'Emeraude. L'offre devient insuffisante, les prix grimpent et les vendeurs n'hésitent pas à surévaluer leurs biens.
La côte nord de l'Ille et Vilaine profite d'une formidable embellie depuis l'été dernier. Après des années d'attentisme, les acheteurs de résidences secondaires sont revenus, tout comme les investisseurs, qui misent sur le développement économique de Saint Malo et l'afflux de touristes. Les actifs locaux sont également présents, car ils saisissent les conditions de crédit exceptionnelles pour devenir propriétaires. Enfin, un autre type de clientèle est apparu, d'après Christophe Martin, directeur de Sotheby's International Realty à Dinard : " Celle des "acheteurs-LGV", qui profitent de la liaison rapide pour chercher un joli pied-à-terre pour le week-end ou une maison de famille à occuper la moitié de la semaine ".


Une hausse spectaculaire des prix

Bref, dans ce secteur privilégié de la côte, toutes les planètes sont alignées pour que les tarifs montent. Fin juin, les notaires ont d'ailleurs mesuré à Dinard une progression annuelle du prix des appartements anciens (+2,6%) et de celui des maisons (+0,8%). A Saint Malo, la flambée est nettement plus forte, avec des hausses de 8,8% pour les appartements et de 15,5% pour les maisons. " L'essentiel de cette augmentation a eu lieu sur les six derniers mois, car depuis janvier, nous faisons face à une situation de pénurie inédite" souligne Xavier Etraves, directeur de l'agence Giboire à Saint Malo.
Face à cette conjoncture inflationniste, les propriétaires deviennent très gourmands. " Beaucoup ne nous écoutent pas et mettent en vente leurs biens de 15 à 25% de plus que nos fourchettes hautes d'estimation" constate une négociatrice de Nestenn Immobilier, à Saint Malo. Cette stratégie fonctionne parfois pour les biens haut de gamme, un appartement malouin dans un immeuble de standing avec pleine vue sur la mer ou une vieille dinardaise au bord de l'eau.Les acheteurs peuvent en effet accepter parfois de payer trop cher, en raison de la rareté des biens. En revanche, la surestimation systématique, qui commence à devenir pratique courante, est peu efficace pour les logements classiques. " Elle risque d'aboutir à un blocage des transactions, car certains acquéreurs attendent que les prix de présentation baissent avant de faire une offre", remarque Christophe Martin.
 

Zoom sur l'immobilier à Saint-Malo

Aujourd'hui, à Saint Malo, les appartements anciens se vendent en moyenne entre 2300 et 4000 €/m², selon le standing et la proximité des plages. Avec une vue exceptionnelle et en parfait état, ils frôlent les 6000 €/m². A Dinard, pour ces mêmes biens, les prix vont de 3000 à 5800 €/m². Pour une maison à Saint Malo, il faut tabler sur un budget entre 250 000 et 350 000 €, et entre 400 000 et 600 000 € pour une jolie bâtisse familiale près de la plage de Paramé; à Dinard, un bien comparable peut atteindre 700 000 €. Enfin, pour les biens plus grands, de 200 m² avec jardin, en parfait état et à proximité de la mer, les acquéreurs sont prêts à débourser jusqu'à 900 000€ à Saint Malo et plus d'1 million d'euros à Dinard.

Par Emma RIEUX.
 
 

Côte d'Emeraude Sotheby's International Realty, votre spécialiste dans l'immobilier de luxe à Dinard et dans l'immobilier en bord de mer